Partenaires















anipassion.com

Il était une fois

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Jeu 22 Oct - 5:29

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Ven 23 Oct - 0:55

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Mer 28 Oct - 7:18

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Jeu 29 Oct - 14:49

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage.
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par canasta2010 le Ven 30 Oct - 1:06

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage.il s'enferma dans la
avatar
canasta2010
créateur d'images

Gémeaux Singe
Messages : 2514
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 98
Localisation : à l'ouest !

http://creation-et-tub.onlc.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Ven 30 Oct - 19:19

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Sam 31 Oct - 5:47

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Sam 31 Oct - 9:38

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Lun 2 Nov - 17:45

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Mer 4 Nov - 14:34

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Mer 4 Nov - 14:43

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas,
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Mer 4 Nov - 14:51

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Mer 4 Nov - 15:02

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Dim 8 Nov - 10:09

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ?
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Sam 19 Déc - 14:32

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ?
C'est le coq! lol
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Dim 27 Déc - 8:14

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ? C'est le coq! lol
Heureux d'avoir trouvé
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Mer 30 Déc - 5:12

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ? C'est le coq! lol
Heureux d'avoir trouvé son 3 lettres vertical
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Mer 30 Déc - 11:58

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ? C'est le coq! lol
Heureux d'avoir trouvé son 3 lettres vertical, il entreprit de
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par 1200FJ le Mar 9 Fév - 13:49

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ? C'est le coq! lol
Heureux d'avoir trouvé son 3 lettres vertical, il entreprit de se gratter le
avatar
1200FJ
Maitre Yoda
Maitre Yoda

Taureau Cochon
Messages : 1097
Date d'inscription : 30/05/2014
Age : 47
Localisation : basse normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Dim 14 Fév - 12:43

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ? C'est le coq! lol
Heureux d'avoir trouvé son 3 lettres vertical, il entreprit de se gratter le dessous des pieds
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par adpei18 le Ven 19 Fév - 7:36

Il était une fois, dans une ville au bord d'un fleuve, un petit bonhomme qui n avait pas de bras qui voulait ramasser des marrons pour les cuire. Il aimait beaucoup les vendre chauds avec ces pieds puants un Maroilles fondant datant de 10 ans et avec une texture orangeâtre d'où des asticots sortaient pour une meilleur vision de l'avatar de louloute, le bonhomme sans bras s écrie "c est Quoi ce visage tout ébouriffé garchon", c est la froideur du Nord disait Galabru. Soudain une petite fée sortant de la bave du crapaud pour en faire un prince charmant, oups erreur de formule et le prince charmant se transforma en monstre enduit de moutarde.
Il était hideux avec un nez énorme, une dent sur deux,une centaine de boutons, mais ceci m empêcha pas qu'il aime les marrons cuits. Or ce n'est pas encore la saison des pets mais vu qu il était habillé tout de latex, il se fit enlever sa cagoule et son fouet. Le prince charmant était Gilou, Gilles Le Loup celui qui hante les vestiaires des filles de soixante dix ans plus jeunes que lui mais avec beaucoup plus de poils au menton. Gilou adorait se constituer un harem de sirène avec une collection de strings à bretelles.
Gilou tout heureux qu'il était en train de ce tripoter le poireau, ne vit pas arriver un morpion motocycliste bourré. Désirant se débarrasser de ce squatteur, il s'enduisit entièrement de jus de pomme chaud et d excrément de panda séché puis il s'en alla danser la polka. Une fois la crise terminée, il revint à la réalité, il se devait d'animer.
Il reprit donc son micro en mode vibreur , mit son casque et avala sa dernière crêpe chorizo / groseille / chantilly.
Pendant ce temps Winamini, bien torché comme d'hab' a voulu nous faire rire en faisant des imitations d un animal que tout le monde déteste, le petit diable de Tasmanie.
Jumping qui filmait le phénomène, enleva tout ces habits d une seule main pour apparaître en bikini, jaune devant marron derrière, sur sa peau dorée. Elle enjamba son hamac pour 1 repos mérité au coté de louloute et ses caméras à usage unique, chinées dans un vide-grenier et troquées contre deux entrées au musée Dupuytren.
C'est alors que Guins la cochonne du premier, avec sa perruque peroxydée, sa jambe de bois et sa moue aguicheuse se faisait tranquillement tirlipoter le chiwawa.
Il tomba sur un os en forme de trèfle à quatre feuilles.
C'est là que pomme d amour commença à faire cuire les marrons.
Accompagné de maroilles moisis datant de 2 ans, grouillant d'asticots verdâtre et long de 5 cm : vive les protéinesl ! et vive la France l'autre pays du fromage et du savoir faire la soupe à la grimace accompagnée de lardons frits : un vrai régal ! Dixit l'ogre repu...
Attiré par l'odeur Winamini arriva en trombe, flanqué de son inséparable boule de cristal et de son pendule, cherchant à résoudre l'énigme des pieds puants.
il sorti d abord de sa poche sa boulette de shit, son petit pain au chocolat, son parapluie télescopique rose et sa trousse à maquillage. Il s'enferma dans la cabane au fond du jardin, alluma sa lampe frontale, et commença à se poser des questions existentielles : "qui de la poule, maitresse onéreuse en falbalas, ou de l'oeuf, objet précieux de Fabergé, est arrivé en premier ? C'est le coq! lol
Heureux d'avoir trouvé son 3 lettres vertical, il entreprit de se gratter le dessous des pieds avec une fourchette édentée
avatar
adpei18
Maitre jedi
Maitre jedi

Messages : 427
Date d'inscription : 26/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Sam 20 Fév - 11:35

Je pense qu'on est arrivés au bout de cette première histoire.
Merci à tous ceux qui y ont contribué.

C'est donc le début d'une nouvelle...
Laissez libre court à votre imagination Wink
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par PommedAmour le Sam 20 Fév - 11:35

Il était une fois,
avatar
PommedAmour
PomPompidou pouuuu
PomPompidou pouuuu

Messages : 4384
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Bastia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par 1200FJ le Sam 20 Fév - 13:42

Il était une fois, un animal poilu
avatar
1200FJ
Maitre Yoda
Maitre Yoda

Taureau Cochon
Messages : 1097
Date d'inscription : 30/05/2014
Age : 47
Localisation : basse normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par Magicguyguy le Lun 22 Fév - 21:06

Il était une fois, un animal poilu aux grandes oreilles
avatar
Magicguyguy
Maitre Yoda
Maitre Yoda

Vierge Coq
Messages : 1004
Date d'inscription : 29/10/2015
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum